L'immobilier dans le Pays de la Loire
28 juil

Votre agence immobilière d’Auray vous en dit plus sur votre façon d’acheter !

ButtonSquareTICKBlue

Pour la 4e fois, le Crédit Foncier a réalisé une étude mesurant le parcours d’acquisition de la résidence principale. 7 000 ménages qui ont cherché au cours des douze derniers mois à acquérir un logement ont été interrogés. Votre agence immobilière d’Auray fait le point sur les conditions d’accès à la propriété révélées dans cette enquête. De façon à vous aider, vous aussi, à devenir propriétaire.

Au bout d’un an de recherche, 71 % des sondés avaient fait l’acquisition d’un logement (contre 53 % trois ans auparavant en 2014) ; 20 % sont toujours en recherche et 9 % ont abandonné. En moyenne, les acquéreurs attendent 4,4 mois (7 mois en 2014) avant de signer un compromis. Avant de conclure leur achat, ils ont visité près de 6 biens.

Internet est devenu incontournable
68 % des Français (80 % à Paris et dans la petite couronne d’Île-de-France) y ont recours dans leur recherche, principalement pour consulter les annonces immobilières, pour trouver un financement ou pour évaluer le marché.

Un acquéreur sur cinq a dépassé son budget initial
Dans la réalité, un acquéreur sur cinq (19 %) est allé au-delà du budget qu’il s’était fixé avec un dépassement moyen de 13 % ; c’est en Île-de-France que la nécessité d’aller au-delà du budget initial est la plus importante.

Dans un cas sur deux, la transaction s’est faite après avoir obtenu une baisse de prix !
En effet, près de 55 % des personnes ayant effectué une acquisition indiquent avoir négocié une baisse de prix. Cette baisse équivaut à une diminution moyenne de 6 % (-7 % en 2015) du prix de vente initialement réclamé par le vendeur.

Hors budget, 41 % des acquéreurs ont fait des concessions par rapport à leurs souhaits initiaux. Les principales portent sur la taille du logement (28 % disent avoir acheté un logement plus petit qu’espéré), l’éloignement géographique (23 %), une surface moindre de terrain ou de jardin (20 %), le renoncement à un parking (19 %) ou à l’absence de travaux à effectuer (19 %) et encore à une bonne exposition du bien (13 %).

O.D. / Bazikpress © treenabeena

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée